CALL US
01 30 95 50 85
E-MAIL
montiege.meca@wanadoo.fr
LOCATION
480 rue de Flins, 78410 Bouafle
WORKING HOURS
L - J : 8h-17h / V : 8h-12h

Nos Actualités

New

Les métiers de l’industrie mécanique

Opérateur sur machine à commande numérique :

L’usinage en version high-tech ! L’ opérateur sur machine à commande numérique fabrique des pièces mécaniques. A partir du dessin de la pièce, il programme, installe et règle les outils nécessaires. La machine à commande numérique est à la fois un tour, une perceuse, une rectifieuse, une fraiseuse. L’opérateur surveille le travail de production et veille au respect de la conformité de la pièce. Il corrige si nécessaire et peut assurer une première maintenance de la machine.

Tours, perceuses, fraiseuses, décolleteuses : dans un atelier de mécanique, ces machines fabriquent les pièces qui servent à construire des avions, des voitures ou des équipements industriels. Par exemple, un outil de coupe installé sur la machine enlève des copeaux de métal de la pièce, afin de lui donner la forme et les dimensions souhaitées. Les déplacements très précis de l’outil sont pilotés grâce à un programme informatique. L’opérateur étudie les documents techniques, puis programme les machines, choisit les outillages, installe et règle les outils. Il lance ensuite la fabrication de la première pièce puis vérifie sa conformité et effectue les derniers réglages nécessaires. Il peut ensuite démarrer la production en série puis effectuer le contrôle des pièces et corriger celles qui sont défectueuses.

Il exerce en atelier, généralement dans de petites entreprises. Il est très recherché dans les secteurs ayant recours aux techniques d’usinage : automobile, aéronautique, construction navale, construction mécanique, construction de matériels électriques, industrie de l’armement, réalisation d’outillages…

 Chaudronnier :

Acteur essentiel de l’industrie mécanique et aéronautique, le  chaudronnier est très recherché sur le marché du travail. Habile et méticuleux,  il façonne des pièces de métal pour leur donner forme  avant de les assembler par pliage, soudage ou emboutissage. Après avoir pris connaissance des plans de l’ouvrage à exécuter, le chaudronnier établit le « développé » du volume à obtenir (la représentation plane d’un cube, par  exemple). Il prévoit également la quantité de matière à utiliser et choisit ses  outillages.
Il fabrique des tubes, des récipients ou des éléments de structures de taille modeste ou imposante afin de réaliser des produits aussi variés qu’une cuve dans une usine de chimie, un wagon, la  chaudière d’une centrale nucléaire. Le chaudronnier travaille avec une précision d’artisan en utilisant les outils numériques (représentation 3D).

Ajusteur – monteur :

C’est un peu comme s’il jouait au Lego. Mais l’ajusteur-monteur exerce un vrai métier pour lequel un certain nombre de compétences sont nécessaires. Qu’il assemble des pièces ou procède à des finitions, il reste un as du sur-mesure. Il réceptionne d’abord toutes les pièces du système mécanique (écrous, vis, molettes…) à réaliser. Il les adapte les unes aux autres pour qu’elles forment un ensemble cohérent. Vient enfin la phase de montage. L’ajusteur-monteur assemble les pièces selon un ordre qu’il détermine lui-même ou en suivant les instructions d’un document technique. Quand tout l’équipement est assemblé, il en contrôle le bon fonctionnement par une série de tests et d’essais. Il procède alors aux ultimes réglages et aux mises au point qui s’imposent.

Soudeur :

Du chauffe-eau à la centrale nucléaire, le soudeur assemble les pièces réalisées par d’autres professionnels. Cet homme de finitions commence par étudier le plan d’ensemble du produit à réaliser, afin de repérer la position relative de ses différentes pièces.
La fiabilité d’un ouvrage dépend de la qualité de son travail : la soudure doit être parfaite. Ce métier exige une grande habileté dans le maniement des outils. Avec le développement de procédés robotisés, il est aussi  de plus en plus technique. Aujourd’hui, des secteurs comme le nucléaire, l’aéronautique et la recherche pétrolière sont en quête de soudeurs hautement qualifiés.

Technicien en maintenance industrielle :

Tout pour éviter la panne et l’interruption d’une production, c’est l’objectif prioritaire des « pros » de la maintenance préventive. La moindre défaillance technique pouvant entraîner des coûts supplémentaires élevés, mieux vaut miser sur le contrôle, la surveillance et l’entretien régulier des équipements. Le technicien de maintenance industrielle occupe un poste clé dans les entreprises industrielles et les sociétés spécialisées en maintenance. Son objectif : garantir la continuité de la production. Pour cela, il assure des missions de maintenance préventive et curative sur tous types d’appareils de production. À lui de changer une pièce défectueuse, modifier des réglages, corriger certaines données du programme informatique qui pilote les machines automatisées… et d’effectuer la remise en service.

Dessinateur en construction mécanique :

Le métier de dessinateur en construction mécanique offre de perspectives d’évolution et de nombreux débouchés. Créatif et rigoureux, le dessinateur en construction mécanique réalise les plans détaillés de l’objet  à fabriquer, dans les domaines automobile, ferroviaire, aéronautique… Il calcule les caractéristiques du produit et  réalise une simulation sur ordinateur grâce à la CAO (conception assistée par ordinateur) : il crée l’image 3D de chaque pièce et procède à leur assemblage virtuel. À partir de cette maquette numérique, le dessinateur effectue une série de simulations pour vérifier si le projet est réalisable

8 / 8

Laisser un commentaire

Required fields are marked